Acteurs Portraits en séries

Robert Etcheverry

Par Christophe Dordain

 

Robert Etcheverry nous a quittés le 21 novembre 2007, à Paris, à l’âge de 70 ans. Ainsi, faisait-il partie de ce type de comédiens solides, tel Sylvain Joubert, très populaires au cinéma, mais surtout dans des séries historiques.

Un comédien populaire au sens noble du terme

Robert Etcheverry était né en 1937 à Nanterre dans une famille originaire du pays basque. Précisons qu'à douze ans, "il rêvait de devenir prêtre. En effet, les ornements et la pompe du culte le fascinaient; à seize ans, le public applaudissait le jeune champion de saut en hauteur qu'il était devenu; à dix-neuf ans, enfin, le théâtre lui permettait de satisfaire son goût des costumes et des bravos." (Télé 7 Jours, numéro 439, 21 septembre 1968). Ainsi, était-il passé par le Cours Simon avant d’être admis au Conservatoire. Puis, le petit écran fera appel à lui. Ainsi peut-on se souvenir de lui, et de sa silhouette osseuse, dans "Gorri le Diable", un feuilleton datant de 1968, lancé par Jacques Celhay, Roland-Marie Arla et Jean Faurez, où il campait un contrebandier du XIXème siècle évoluant à mi-chemin entre la France et l’Espagne.

Toutefois, c'est en 1967, qu'il connaît pour la première fois une grande popularité avec le feuilleton "Le Chevalier Tempête", dans le rôle de François Recci, qui avec son fidèle Guillot (Jacques Balutin) lutte contre l'Espagne en 1630 : "...Robert Etcheverry s'y révélait excellent cavalier et bon bretteur et prouvait qu'il était capable de jouer d'autres personnages que les jeunes premiers romantiques dans lesquels la télévision l'avait cantonné jusqu'alors. Le rôle du fougueux et bondissant Chevalier Tempête lui permit d'ailleurs d'entamer une carrière de héros de feuilletons historiques..." (Jacques Baudou et Jean-Jacques Schléret, Les feuilletons historiques à la télévision française, Huitième art, 1992).

robert-etcheverry-portrait-1
Crédit photo : Télé Poche
Star du petit écran avant tout

Au début des années 70, il campe également Salvador dans l'adaptation d'un feuilleton en deux époques d'après l'oeuvre d'Alexandre Dumas. Tout d'abord, "Les Mohicans de Paris" sous la direction de Gilles Grangier en 1973. Ensuite, "Salvator et Les Mohicans de Paris", sous la direction de Bernard Borderie, en 1975 cette fois. Le cinéma, lui, ne l’aura que très peu employé, souvent dans des rôles de militaires dignes et à grande prestance.

Notons enfin que la télévision, une fois de plus, lui donnera l'opportunité de participer à deux nouveaux feuilletons qui ont marqué l'histoire du petit écran hexagonal : "Fachoda" (réalisé par Roger Kahane en 1977) et "L’Aéropostale, courrier du ciel" (mis en scène par Gilles Grangier en 1980).

(Sources consultées : dépêche AFP de novembre 2007 / IMDB / Wikipédia / Télé 7 Jours).

robert-etcheverry-portrait-2
Crédit photo : Télé 7 Jours
FILMOGRAPHIE
Au cinéma

1961 - La fille du torrent (Hans Herwig)
1964 - La corde au cou / La Loutre (Joseph Lisbona)
1971 - La Révélation (Alain Lavalle)
1975 - Arpad - Zwei Teufelskerle räumen auf (Alfredo Medori)
1979 - La légion saute sur Kolwezi (Raoul Coutard)
1982 - L’honneur d’un capitaine (Pierre Schoendoerffer)
1983 - S.A.S à San Salvador (Raoul Coutard)
1986 - Châteauroux district (Philippe Charigot)
1989 - Au cœur de la nuit (Patrick Sagnelonge, CM)

A la télévision
Années 50 et 60

1959 : Marie Stuart (pièce de Friedrich Schiller), téléfilm de Stellio Lorenzi
1961 : Le Rouge et le Noir (du roman de Stendhal), téléfilm de Pierre Cardinal
1962 : Le Cid (tragi-comédie de Pierre Corneille), téléfilm de Roger Iglésis
1962 : Les Bostoniennes (du roman de Henry James), téléfilm d'Yves-André Hubert
1962 : Font-aux-cabres (fresque dramatique de Félix Lope de Vega), téléfilm de Jean Kerchbron
1963 : La Première Légion (pièce de Emmet Lavery), téléfilm de Gilbert Pineau
1963 - L’inspecteur Leclerc enquête : La chasse (Claude Barma)
1964 - Pierrot des alouettes (Henri Spade)
1967 - Le Golem (Jean Kerchbron)
1967 - Le chevalier tempête (Yannick Andréi)
1968 - Provinces : Flamenca - Languedoc (Abder Isker)
1968 - Gorri le diable (Pierre Neurisse et Jean Goulmain)
1969 : Agence Intérim (épisode "Dompteur"), série télévisée de Pierre Neurrisse
1969 : La Veuve rusée (pièce de Carlo Goldoni), téléfilm de Jean Bertho
1969 : Le Ciel et l'Enfer (de Prosper Mérimée), téléfilm de Pierre Cardinal

Années 70

1970 : Isabelle (du roman d'André Gide), téléfilm de Jean-Paul Roux
1970 : Pierre de Ronsard, gentilhomme vendômois, téléfilm de Georges Lacombe
1972 - Les fossés de Vincennes (Pierre Cardinal)
1972 - Les évasions célèbres : Le comte de La Valette (Jean-Pierre Decourt)
1972 - Poly en Espagne (Claude Boissol)
1973 - Arpad le tzigane (Guy Saguez, Christian-Jacque et Frank Guthke)
1973 - Les Mohicans de Paris (Gilles Grangier)
1974 - Le deuil sied à Électre (Maurice Cazeneuve)
1975 - Salvator et les Mohicans de Paris (Bernard Borderie)
1977 - Fachoda (Roger Kahane)
1979 - Charles Clément, canut de Lyon (Roger Kahane)

Années 80 et 90

1980 - L’aéropostale, courrier du ciel (Gilles Grangier)
1981 - La vie des autres : Christophe (Gilles Legrand)
1984 - Les ferrailleurs des Lilas (Jean-Paul Sassy)
1984 : Messieurs les Jurés (épisode "L'Affaire Montagnac"), série télévisée d'André Michel
1984 : Irène et Fred, téléfilm de Roger Kahane
1985 : L'Affaire Caillaux, feuilleton télévisé de Yannick Andréi : Latzarus
1986 - Julien Fontanes, magistrat : Jamais rien à Coudoeuvre (Roger Kahane)
1988 - La chaîne (Claude Faraldo)
1989 - Commissaire Moulin : Corvée de bois (Paul Planchon)
1990 - Les cinq dernières minutes : Sang à l'heure (Nicole M. André)

ça peut vous interesser

Le voyage extraordinaire, la série : Guide des épisodes

Rédaction

Amicalement vôtre : Sept millions de livres

Rédaction

Amicalement vôtre : Les pièces d’or

Rédaction