Dossiers séries TV Policier

Banacek avec George Peppard

Par Christophe Dordain

Banacek est un enquêteur américain, d'origine polonaise. Il travaille à son compte. Il prélève au passage 10 % de la prime d'assurance associée aux objets rares et précieux qu'il se charge de retrouver. Le tout souvent dans des conditions difficiles. Parfois, au péril de sa vie...

serie-banacek-george-peppard-1
Photo promotionnelle datant de 1972 / Copyright NBC Television - Universal Television
LE CONCEPT

Thomas Banacek est une sorte de détective. Quoique plutôt un agent indépendant de grande classe. Moitié américain, moitié polonais. Spécialiste des crimes impossibles qui défient l'imagination, Il travaille en freelance pour une compagnie d'assurances, la "Boston Insurance Company". Cette dernière le rémunère à hauteur de 10 % de la valeur des objets volés ou disparus. Cependant, cette société met régulièrement Banacek en concurrence avec ses propres enquêteurs. Deux de ces derniers reviennent d'ailleurs régulièrement dans cette série : Carlie Kirkland (Christine Belford) et Penniman (Linden Chiles). Tous deux qui jalousent quelque peu Banacek.

En effet, ce dernier habite le quartier chic de Boston. Il roule en limousine avec chauffeur. Il manifeste un goût très sûr en matière de vêtements, d'art, de cuisine et de jolies femmes bien évidemment... Qui plus est Thomas Banacek est aidé dans ses investigations par un libraire appelé Felix Mulholland (joué par Murray Matheson). Il est de même régulièrement conduit par son chauffeur personnel, Jay Drury (interprété par Ralph Manza). Bref, Banacek, c'est la grande classe incarnée !

serie-banacek-george-peppard-3
Ralph Manza et George Peppard dans l'épisode 2.01 - L'oeuvre d'Art / No Stone Unturned / Copyright NBC Television - Universal Television
THE NBC MYSTERY MOVIE

"Banacek" fait donc partie du catalogue des séries qui ont été intégrées dans ce programme si particulier et populaire dans les années 70 qu'est "The NBC Mystery Movie" (ceci explique que les épisodes de "Banacek" durent en moyenne 75 minutes).

Qu'est-ce le "The NBC Mystery Movie" ? Au début des années 70, l'ambition du network NBC est de commander (et de faire produire par la firme Universal Television) différentes séries. Elles compteront en moyenne cinq à sept épisodes. Toutes prêtes à être diffusées dès la saison 71/72. Le but ultime est d'intégrer ces séries en respectant un principe de rotation, semaine après semaine. Le tout afin de former un ensemble cohérent dans un nouveau concept d'anthologie intitulée : "The NBC Mystery Movie".

La cohérence souhaitée s'appuiera sur un critère crucial. Tous ces nouveaux programmes devront avoir une consonance policière. De fait, entre 1971 et 1978, NBC aura diffusé près de 150 épisodes de cet acabit. Nombreuses sont ces séries qui favoriseront la naissance de nouveaux héros. On peut citer notamment "Madigan" avec Richard Widmark; "Columbo" avec Peter Falk; "McCoy" avec Tony Curtis; "McMillan" avec Rock Hudson; "Un Shérif à New York" avec Dennis Weaver; "Hec Ramsey" avec Richard Boone. Autant de programmes qui auront connu la faveur d'une programmation sur les chaînes françaises dans les années 70 et 80.

Autre précision d'importance, ces programmes autorisaient les studios Universal à tester de jeunes cinéastes. Parmi eux, un certain Steven Spielberg qui aura notamment oeuvré sur la première saison de "Columbo" (dès 1971 avec l'épisode "Le Livre Témoin"). Dans le cas particulier de "Banacek", la production sollicitera les solides compétences de Jack Smight, Richard Heffron, Lou Antonio, Bernard L. Kowalski, George McCowan et d'Andrew V. McLaglen. Et encore, cette liste de téléastes ne se veut pas exhaustive.

serie-banacek-george-peppard-4
Thomas Banacek : classe et assurance / Copyright NBC Television - Universal Television
LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION DE LA SERIE

En 1972, pour le lancement de "Banacek", une équipe de professionnels chevronnée est donc constituée dès le tournage du pilote (diffusé le 20 mars 1972 lors des screenings. Ce sont des cases horaires printanières dévolues aux différents réseaux afin de tester l'audience potentielle des futures séries qui arriveront à la rentrée suivante dès le mois de septembre, et dont le tournage débute au cours de l'été).

Dans ce but, on a fait appel aux compétences de Steven Bochco. Ce dernier est crédité en tant que producteur associé (par la suite Bochco tentera à deux reprises d'adapter le principe de l'invisibilité au petit écran, en 1975 et en 1976, avec "L'Homme Invisible", interprétée par David McCallum, puis "Le Nouvel Homme Invisible", avec Ben Murphy). Toutefois, il apparaît également nécessaire d'insister sur le rôle prépondérant joué par Anthony Wilson. Car lui aussi est très actif depuis les années 60 en tant que consultant aux scénarios de la série "Perdus dans l'Espace" (produite par Irwin Allen, et interprétée par Guy Williams entre 1965 et 1968). Il est également connu comme le producteur exécutif de "L'Immortel" (en 1970, avec Christopher George). Peu après l'arrêt de "Banacek", en 1974, c'est lui qui lancera l'ultime adaptation du roman de Pierre Boule, "La Planète des Singes" (avec Roddy McDowall, Ron Harper et James Naughton). Bref, vous l'aurez compris, Anthony Wilson était à l'époque une sacrée pointure dans le monde des scénaristes et des producteurs.

Dans l'équipe de production, il faut également insister sur la présence de Paul Playdon. Producteur associé pour la série en lieu et place de Steven Bochco. A l'époque, Paul Playdon venait d'achever sa collaboration avec Quinn Martin sur 24 épisodes de la série "Cannon". Il participera ensuite à la mise en chantier de la série "Le Magicien", avec Bill Bixby. Une activité qu'il mènera en parallèle avec son travail sur "Banacek". Peu après la suppression de cette dernière, Paul Playdon collaborera avec Glen A. Larson sur 16 épisodes de "Switch", avec Robert Wagner et Eddie Albert, en tant que producteur à part entière cette fois. Quant à la qualité de son travail de scénariste, il vous suffit de revoir les 14 épisodes de "Mission : Impossible" auxquels il a collaborés entre 1968 et 1971. Ou bien les trois très bons épisodes de la série "Les Mystères de l'Ouest" qu'il a écrits au cours de la 4ème saison. De quoi être définitivement convaincu.

Enfin, parmi les géniteurs de "Banacek", ne laissons pas sur le côté le rôle prépondérant joué par Howie Horwitz. Il est un des très grands producteurs américains des années 60 et 70. Parmi les séries qu'il a supervisées, citons les 93 épisodes de "Batman" (diffusés entre 1966 et 1968); les 17 épisodes de "L'Immortel" déjà citée précédemment. Mentionnons aussi, pour mémoire, "77 Sunset Strip", "The Hawaiien Eye" avec Robert Conrad et "Baretta", avec Robert Blake, pour la saison 2.

Cette équipe de choc va ainsi s'appuyer sur des scénaristes talentueux : Del Reisman, David Moessinger, Stanley Ralph Moss (futur créateur de la série "Wonder Woman"), Stephen Kandel, Theodore Flicker, Robert Van Scoyk, Morton S. Fine, etc. Et que dire des téléastes appelés pour la mise en images des épisodes : Jack Smight, Richard T. Heffron, Bernard McEveety, Andrew V. McLaglen, etc. Avec une mention particulière pour Bernard L. Kowalski, responsable de 4 des 17 épisodes de la série "Banacek".

Ce qui impressionne également le téléspectateur est la prestigieuse quantité de vedettes-invitées sollicitées par la production de "Banacek" pour accompagner George Peppard. Un épisode est, à ce titre, parmi les plus éloquents : "Max Le Magnifique" ("If Max Is So Smart, Why Doesn't He Tell Us Where He Is ?", diffusé le 07 novembre 1973 d'après un scénario de Robert Van Scoyk et mis en images par Bernard L. Kowalski). Jugez plutôt de sa distribution artistique : Anne Baxter, Richard Jordan, Jim Davis (futur patriarche dans "Dallas"), William Sylvester (futur patron de Ben Murphy dans "Le Nouvel Homme Invisible") et John Zaremba (un des principaux protagonistes de la série "Au Coeur du Temps").

Pour ce qui est de la programmation, le réseau NBC avait dissocié son principe de rotation sur deux journées distinctes : le mercredi et le dimanche. Ce dernier était réservé à "Columbo", "McMillan" et "Un Shérif à New York" citées précédemment. Tandis que le second jour du milieu de la semaine accueillait "Banacek", "Cool Million" (avec James Farentino) et "Madigan" (avec Richard Widmark) pour la saison 1972/1973. Au cours de la seconde saison, "Cool Million" sera remplacée par "Tenafly" avec James McEachin. Toutefois, le seul succès de "Banacek" va s'avérer insuffisant pour empêcher à la fois l'annulation de la série, mais aussi celle de cette déclinaison du "NBC Mystery Movie", programmée le mercredi.

serie-banacek-george-peppard-5
Un enquêteur qui parfois prend des risques... / Copyright NBC Television - Universal Television
L'INFLUENCE DE THOMAS CROWN

C'est en 1968 que sortait sur les écrans, "L'Affaire Thomas Crown" (mis en scène par Norman Jewison, avec Steve McQueen et Faye Dunaway dans les rôles principaux). Steve McQueen y incarnait un millionnaire dont le passe-temps favori consistait en l'élaboration de braquages de haut vol. Faye Dunaway, elle, jouant le rôle d'un agent d'assurances (nommée Vicky Anderson et qui est chargée de coincer Thomas Crown). Se lançant à la poursuite de l'homme d'affaire braqueur à ses heures perdues, un duel s'engage entre eux avec, en arrière-plan, une tentative de séduction qui débouche sur l'un des baisers parmi les plus longs de toute l'histoire du cinéma.

Quatre ans plus tard, la série "Banacek" débute sa diffusion sur NBC. Il est alors indéniable que l'on puisse observer de nombreuses similarités entre le film et son ersatz télévisuel. Parce que Banacek a des goûts plus que communs avec Thomas Crown. Car il a les cheveux poivre et sel plutôt courts typiques de l'époque pour un quadragénaire. Car il porte des costumes de bonne coupe. Parce qu'il vit dans une vaste demeure située dans la riche banlieue de Boston (que l'on aperçoit aussi bien dans le film que dans la série). Ajoutons une prédilection pour les oeuvres d'art, la nourriture haute gamme, et la consommation immodérée de cigares, vous conviendrez que le créateur de "Banacek" (Anthony Wilson) et son trio de producteurs (Howie Horwitz, Paul Playdon et Steven Bochco) se sont très largement inspirés du film de Jewison.

La véritable originalité de la série réside donc dans le fait que les créateurs de "Banacek" ont reporté sur lui la fonction initialement dévolue à Vicky Anderson dans le film. Ainsi, Banacek met-il ses dons particuliers au service de la police et des compagnies d'assurances pour résoudre les disparitions d'objets de valeurs et parfois d'êtres humains. Un exemple ? L'épisode "Escamotage" ("Let's Hear It For The Living Legend" programmé au cours de la saison 1, le 13 septembre 1972) qui voyait la disparition d'un joueur de football en plein match !

serie-banacek-george-peppard-6
Un rôle auquel George Peppard tenait beaucoup / Copyright NBC Television - Universal Television
GEORGE PEPPARD EST THOMAS BANACEK

George Peppard est né en 1928 à Détroit. Après un service militaire dans les Marines, il entre à l'université pour devenir ingénieur. Mais il ne tarde pas à se tourner vers une carrière artistique. Car il suit alors les cours de l'Institut Carnegie, en Pennsylvanie. Puis ceux du célèbre Actors Studio de New-York.

Sa carrière à l'écran commence en 1957 avec le film "Demain, ce seront des hommes" (réalisé par Jack Garfein). Il commence ensuite à attirer l'attention en jouant le fils illégitime de Robert Mitchum dans le mélodrame "La Maison de la Colline", en 1960. Il se forge dès lors une solide réputation en interprétant son rôle le plus mémorable dans "Le Petit Déjeuner chez Tiffany", en 1961, un film de Blake Edwards avec Audrey Hepburn.

Repéré par les studios comme la jeune étoile montante, Peppard est enrôlé dans les films à succès de l'époque tels que : "La Conquête de l'Ouest" (1962) et "Opération Crossbow" (1965). Il atteint le summum de sa popularité dans une autre production somptueuse : "Le Crépuscule des Aigles" (1966). Un film dans lequel il jouait un pilote d'avion allemand durant la Première Guerre mondiale. Puis, ce sera "Tobrouk" d'Arthur Hiller l'année suivante.

Au début des années 70, sa popularité, quelque peu en baisse, est ainsi temporairement amplifiée grâce à la série de TV "Banacek" qu'il interprète entre 1972 et 1974. A propos de la série, d'après un article publié par Pamela Burke dans Télé 7 Jours (numéro 716 en date du 12 janvier 1974), on apprend que "grâce à "Banacek", George Peppard gagne environ 100 000 dollars par année. Mais ce ne sont là que ses appointements d'acteur. Car il touche en plus, une part des bénéfices que rapporte la vente de la série dans le monde, étant, évidemment, devenu actionnaire de la firme qui produit la série. "Banacek" a fait de lui un homme riche. Pourtant, ce sont des motivations exclusivement psychologiques qui l'avaient incité à accepter ce rôle en or. Banacek est un homme intelligent, fin et cultivé. Peppard était heureux de jouer un personnage plus proche de lui que les cow-boys que le cinéma lui imposait. Il avoue même aujourd'hui : En prenant ce rôle, je pensais que la série n'aurait pas un succès considérable. Parce que son héros était trop nuancé et trop fin... Ce qui prouve que, parfois, on peut avoir la chance de se tromper..."

Ses rôles au cinéma devenant de plus en plus inintéressants par la suite. Peppard produit, dirige et interprète le drame "Five Days From Home" (1978). Mais le résultat est plutôt décevant. Au milieu des années 80, il connaît un nouveau regain de popularité grâce au succès de la série "L'Agence Tous Risques", à partir de 1983 (une création de Stephen J. Cannell qui comptera 5 saisons).

En guise de conclusion, il est utile de préciser que, contrairement aux nombreux rôles de militaires qu'il a interprétés, George Peppard aura été toute sa vie un militant fervent du Parti Démocrate. Il s'est beaucoup battu pour les droits civiques, l'abolition des armes à feu et pour toutes les causes anti-guerre. George Peppard était malheureusement aussi un alcoolique invétéré. Il aura passé ses dernières années à aider d'autres se trouvant dans la même situation. Diagnostiqué d'un cancer du poumon en 1992, George Peppard en subit l'ablation. Toutefois, des complications lors de son traitement post-opératoire entrainèrent une pneumonie dont il est mort le 08 mai 1994, à Los Angeles, à l'âge de 65 ans.

Ses plus grands rôles au cinéma auront donc été :
- "La Gloire et la Peur" avec Gregory Peck.
- "Celui par qui le Scandale Arrive" avec Robert Mitchum, Eleanor Parker et George Hamilton.
- "Diamants sur Canapé" de Blake Edwards avec Audrey Hepburn.
- "Opération Crossbow" avec Trevor Howard et Sophia Loren.
- "Le Crépuscule des Aigles" de John Guillermin avec James Mason et Ursula Andress.
- "Violence à Jéricho" avec Dean Martin.
- "Tobrouk" de Arthur Hiller avec Rock Hudson.
- "Syndicat pour Meurtre" avec Raymond Burr.
- "Un Cri dans l'Ombre" de John Guillermin avec Orson Welles.
- "Le Dernier Train pour Frisco" avec John Vernon.
- "Les Survivants de la Fin du Monde" de Jack Smight avec Jan Michael Vincent.

Mentionnons également quelques téléfilms de prestige dont dont "Los Angeles Détective" réalisé par Michael Pressman (diffusion le 10 décembre 1989 sur NBC / Diffusion France le 13 avril 1989 sur TF1) et "Le Complot du Renard", réalisé par Charles Jarrott, en 1990.

serie-banacek-george-peppard-7
Une première saison éditée en DVD par Elephant Films
FICHE TECHNIQUE

Créée par : Anthony Wilson
Producteur : Howie Horwitz
Producteur exécutif : George Eckstein
Producteurs associés : Steven Bochco (pilote), Paul Playdon (série)
Responsable de la production : Henry Kline
Consultant aux scénarios : Paul Playdon
Supervision des scripts : Robert Van Scoyck
Thème du NBC Mystery Movie : Quincy Jones
Musique : Billy Goldenberg, Jack Elliott, Ally Ferguson, Elliott Kaplan, David Rose, Richard DeBenedictis
Directeur de la photographie : Sam Leavitt
Directeurs artistiques : George C. Webb, Sydney Z. Litwack
Supervision du montage : Richard Bielding
Montage : Bill Brame, Albert J.J. Zuniga, Robert Watts
Décors : Jerry Adams, James M. Walters, John Austin, Frank Rafferty
Costumes : Grady Hunt
Assistants-réalisateurs : Foster H. Phinney, Jack Barry, Brad Aronson, Reuben Watt
Régisseurs : Ben Bishop, Jim Hogan
Cascadeurs : Denny Arnold, Bob Herron, Jesse Wayne
Supervision de la musique : Hal Mooney
Son : John Carter, Earl Schwarz, Don Sharpless
Titres et effets optiques : Universal Title
Générique conçu par : Wayne Fitzgerald
Production : Universal Television (1972/1974)

serie-banacek-george-peppard-8
Une seconde saison éditée en DVD par Elephant Films en mai 2015

 

LE GUIDE DES EPISODES

ça peut vous interesser

Les Mohicans de Paris : La série

Rédaction

La Une est à Vous : 22 décembre 1973

Rédaction

Starsky et Hutch : Saison 1

Rédaction