Bluray et DVD

Julien Fontanes Magistrat : La série en DVD

Car les séries anciennes existent en DVD ! Tel est le but de cet article que de vous ramener à cette réalité. Il ne s'agit donc pas ici d'aborder une actualité récente. Plutôt de vous rappeler, à vous qui appréciez tant les séries anciennes, qu'il existe un véritable travail réalisé par des éditeurs à la fois opiniâtres et talentueux pour vous faire découvrir et/ou redécouvrir des séries des années 60, 70 et 80.

dvd-julien-fontanes-magistrat
Edité par Elephant Films en mai 2019.
SYNOPSIS

A la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces, le Juge Fontanes représente le dernier espoir des condamnés. Il est en effet chargé d'étudier les dossiers de recours en grâce et d'enquêter sur les affaires délicates. Magistrat sensible, à l'écoute, calme et mesuré, il se heurte souvent à sa hiérarchie, notamment Le Cardonnois et Taybosc, qui le jugent trop compatissant et laxiste. Pourtant, Julien Fontanes est un enquêteur hors pair et rigoureux, et il éclaircit de nombreux dossiers très complexes...

 

A PROPOS DE LA SERIE

Série policière et juridique faisant écho à de nombreuses questions d'actualités, "Julien Fontanes" reste l'un des témoignages les plus marquants sur l'état de la France dans les années 70 et 80.

Créée par Jean Cosmos, scénariste prolifique pour la télévision ("Le Bossu", "Ardéchois cœur fidèle"...) et Gilles Perrault, la série rencontre un énorme succès sur TF1 dans les années 80. Au casting, on retrouve Jacques Morel, André Falcon,  Jacques Lalande, Jacques François, Jean Benguigui, Odile Versois, etc.

"Julien Fontanes, magistrat" fait partie de ces séries qui ont survécu à la privatisation de TF1. L’engouement autour de cette fiction était telle qu’il était impossible à la chaîne d’en arrêter la production. Cependant, l’arrivée de "Navarro", en 1989, obligera Julien Fontanes à mettre ses habits de magistrat définitivement au placard. Mais Jacques Morel donne une autre raison de l'arrêt de la série alors qu'elle rencontrait toujours un grand succès d'audience : « Depuis le début, nous sommes des mal-aimés. Déjà le chef de cabinet de Robert Badinter, alors garde des Sceaux, n'appréciait pas du tout cette image du juge d'instruction qui vient chercher ses ordres à la chancellerie. » On a rapporté à Jacques Morel qu'Étienne Mougeotte, le directeur d'antenne de TF1 aurait, après visionnage, exécuté cette forme de « télé de papa ».

ça peut vous interesser

La Brigades des Maléfices : Les disparus de Rambouillet

Rédaction

Sloane, agent spécial : Le commando de charme

Rédaction

Au-delà du réel : Le facteur humain

Rédaction