18 août 2022
Dossiers séries TV Drame

Kalifat : Plongée au cœur du terrorisme

Par Léa Delaplace


Il paraît compliqué et hors de portée de comprendre l’engagement d’hommes et de femmes dans des groupes terroristes. « Ils leur manquent une case » est une idée qui revient régulièrement comme si leurs décisions étaient liées principalement à une défaillance psychologique. « Elles se sont faites manipulées » peut-on également entendre concernant les femmes.

C'est quoi cette série ?
Alors que l'État islamique prépare un attentat contre la Suède, les destins d'une mère en galère, d'une étudiante pleine de vie et d'une flic ambitieuse s'entrecroisent.. 

Mini-série suédoise - Saison 1 de 8 épisodes -Disponible depuis le 18 Mars 2020

Pour mieux appréhender le phénomène et prendre de la distance avec les idées préconçues, mais parfois infondées, des réalisateurs travaillent avec le cinéma à présenter le fléau terroriste qui s’empare des sociétés européennes notamment. La série "Kalifat", disponible sur la plateforme Netflix, aborde avec consistance le processus de recrutement ainsi que la vie en Irak ou Syrie.

D’origine suédoise, les 8 épisodes de la saison 1 nous plongent sans mise en bouche dans la vie de Pervin. Mère d’une petite fille encore nourrisson, mariée à un djihadiste tourmenté et douteux, la jeune femme n’a qu’une seule volonté : quitter Raqqa et rentrer en Suède. La peur s’est installée dans son quotidien, soutenue par l’arrestation violente d’une de ses amies qui lui lègue un cadeau à double-tranchant : un téléphone portable. Pervin l’utilise alors pour contacter Dolores, en France, qui la mettra en lien avec un membre de la police…

netflix-kalifat
Le spectateur suit également Sulle et Myriam qui enclenchent inconsciemment le mécanisme inverse. Ces deux jeunes femmes, dont la première n’est pas encore majeure, tombent dans les filets d’un recruteur. Entre manipulations et faux-semblants, arrivera-t-il à ses fins ?

On ne pourra pas critiquer cette série pour son manque de vraisemblance, comme en témoignera la série documentaire « les sœurs, les femmes cachées du jihad » (disponibles en 7 épisodes ou en documentaire unifié), réalisée par des journalistes de France 24, Envoyé Spécial et en partenariat avec Slate. Immersion immédiate dans la réalité du monde des recruteurs en France garantie véridique.

Et, pour aller encore plus loin, les reporters Céline Martelet et Édith Bouvier ont travaillé pendant plus de 4 ans à la rédaction du livre « Un parfum de Djihad ». En contact régulier avec des femmes françaises parties en Irak ou en Syrie, elles retranscrivent la vie menée sur place, une vie finalement proche de celle délaissée en Europe. Les engagées auprès de Daech abordent également les raisons de leur choix.

Un travail à compléter avec le podcast de 2 saisons de « Ma fille sous influence », une série de l’émission France Culture Les Pieds sur terre. Cette-fois, de jeunes femmes rentrées au pays et leurs familles s’expriment directement, sans filtre et sans intermédiaire, sur le recrutement terroriste etc.